Le blog dont vous êtes les héros !

Le rôliste, une créature qui manque d’ouverture d’esprit

Posted the 18 août 2017 on Autour du jeu

Le jeu de rôle est par bien des aspects un loisir formidable et hors du commun. Si unique que d’un joueur à l’autre la manière de l’appréhender et de le pratiquer diffère. Du coup, il suffit de consulter les pages spécialisés sur le sujet pour se rendre compte que cela alimente nombre de débats et parfois des discutions assez houleuses.

A la suite d’une session de lecture sur différents forum et page dédiées au jeu de rôle, je me suis fait la réflexion suivante : les rôlistes manques souvent d’ouverture d’esprit et de recule sur leur pratique du jeu de rôle. Évidemment, c’est une généralité (et les généralités c’est le mal), mais je pense que c’est l’image qu’aurait n’importe quel néophyte à la lecture d’une de ces pages.

Les questions intranchables

Maitre des jeuxParmi les questions qui divisent, il y en a une qui revient systématiquement, existe-t-il de bon et de mauvais MJ ? Une question légitime j’en conviens mais qui donne lieu le plus souvent à de longues discutions stériles chacun campant sur ces positions. Avec cette simple question, on peut aborder les principaux points qui divisent les joueurs comme faut-il respecter les règles à la lettre, un scénario officiel est-il toujours meilleur que celui que le MJ mettra en place ou encore tous les systèmes de jeu ce valent-ils ?

Vous commencez peut-être à percevoir la corrélation entre ces différentes questions. La réponse qui sera faite découle uniquement des attentes de chacun. Et c’est précisément sur ces attentes que là plus part des rôlistes ne parviennent pas à prendre du recul. Beaucoup estiment que tous les rôliste attendent la même choses d’une partie et dans un sens on peut leur donner raison, le but étant avant tout de se faire plaisir. Mais la source de ce plaisir sera différente pour chacun. Certains seront attiré vers des univers de science-fiction alors que d’autres ne jure que par l’héroïque-fantasy. Une partie des joueurs aimes les combats et les parties dans lesquelles les lancés de dés sont omniprésent, d’autres préfèreront mettre l’accent sur le storytelling et la fluidité de l’intrigue. Tout cela pour vous rappeler un fait, le jeu de rôle est avant tout un loisir imprégné de la sensibilité des joueurs.

Attention ma sensibilité !

décor JDRVous me direz que là je ne fais que donner mon avis sur la question. Ce n’est pas tout à fait exact, mais j’ai aussi conscience que ce genre d’article, malgré tous les efforts que je pourrais fournir ne sera jamais totalement objectif. Conscient ou non, le choix des mots, les tournures des phrases, les figures de styles utilisés, etc. … trahiront toujours au moins en partie l’avis de l’auteur. Et cela vaut également pour l’auteur d’un jeu de rôle. L’univers que ce dernier créera sera emplis de sa sensibilité et de son expérience.

Mais pas seulement, il est fréquent que plusieurs personnes travaillent sur un jeu de rôle, apportant tous, à des échelles différentes leur propres vision de ce monde qu’ils construisent.  Déjà à ce moment-là, le jeu en question s’adressera plus à certains joueurs qu’à d’autres. Pourtant, cet univers va encore s’enrichir avec la vision du MJ qui va préparer la partie.

J’en entends déjà réagir : c’est bien beau tout ça, mais donc au final tout dépend du MJ et du choix du jeu. C’est d’ailleurs l’avis de pas mal de joueurs, mais il n’en est rien. Et c’est avec une anecdote que je vais vous expliquer pourquoi.

Humour rolisteGénéralement, on retrouve autour des tables qui fonctionnent bien des joueurs (MJ compris) qui partagent les mêmes attentes globales de la pratique du JDR et qui ont souvent des valeurs et des sensibilités proches. C’était le cas de la table avec laquelle je jouais au début des années 2000 durant les années à l’université. Notre MJ aimait nous faire essayer différents jeux, dans différents univers. Pourtant après plus d’un an et demie de jeu commun, est arrivé une discussion qui a mis fin à cette table. Je ne me souviens plus du titre du jeu, mais celui-ci prenait place dans un univers de SF et plaçait ces joueurs dans la peau de colons humains pris à partie dans un conflit opposant différentes race extraterrestre.

Ah ! Voilà, certains ont tiqué à la lecture du mot « race ». Pourtant d’un point de vu biologique, c’est le terme exact qui s’applique dans ce contexte. Seulement voilà, notre vécu, notre société et simplement nos sensibilités propres vont faire que ce mot neutre dans ce contexte sera ressenti comme péjoratif par certains joueurs. C’est ce qu’il s’est passé à notre table.

Prenons du recul

RolisteAmis rôliste prenons le temps de nous poser et de rappeler quelques bonnes pratiques pour éviter ce genre de désagrément, car je reste persuadé que cela est possible (oui cette fois je donne mon avis). Prenez le temps de trouver une table qui vous convient. Il y a autant de MJ différents qu’il y a de table. Exprimez vos attentes quant à la partie et assurer vous que c’est ce que propose votre MJ. Si quelque chose vous gêne dans l’univers ou le comportement des autres joueurs ou du MJ, parlez-en. Il est parfois difficile de faire la différence entre les actions d’un personnage et celle de son joueur, pourtant c’est quelque chose d’essentiel pour profiter d’une campagne.

Enfin soyez force de proposition ! Il n’y a rien de plus agréable pour un MJ que des joueurs qui s’investissent et qui soulèvent de manière posé les problèmes qu’ils rencontrent. Cela permet bien souvent de les résoudre.

Il ne faut pas oublier que le jeu de rôle est une expérience collective qui intègre tacitement une sorte de contrat social entre les joueurs. Mais pour peu que la table arrive à s’entendre, même avec des divergences d’opinions, vos parties peuvent être une véritable source de plaisir. Seulement pour cela, il est primordial que chacun fasse la part des choses car la qualité d’un JDR n’est pas fonction de son système de règles, de son univers ou de son scénario mais bin des joueurs qui le font vivre.

Related posts

Jeu concours « La Route de Pâques »

Et oui ce jeu est pour vous ! Un jeu plein d’émotion et de saveurs. Le jeu-concours « La route de Pâques » est là pour combler un vide. Car il est vrai que le chocolat, c’est bon, bien que souvent assimilé à un plaisir solitaire et honteux. Un petit morceau en […]
Read More

Et si le succès d’un jeu se jouait sur un lancé de dé?

Avec les fêtes qui approchent, internet se rempli de discussions sur qu’est-ce qu’un bon jeu et lequel acheter pour les fêtes. Bon nombre de ces écrits confondent bons jeux et jeux à succès. On parle pourtant d’une vraie différence et pas seulement d’une nuance. Je vais essayer dans les lignes […]
Read More

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *